Les criminels les plus recherchés du Québec selon la SQ

Voici une liste des quatre criminels les plus recherchés au Québec. Nous y avons inclus leurs fiches ainsi que l’historique de leur crime.

 

Notre premier criminel est Frederick Silva recherché pour meurtre

Notre premier criminel est Frederick Silva agé de 37 ans portant plusieurs tatouage sur le corps.  Le 24 mai 2017, vers 2 h 40, un homme de 28 ans a été atteint par balle dans le stationnement du Cabaret Les Amazones, situé au 6820, rue Saint-Jacques, dans le quartier de Notre-Dame-de-Grâce à Montréal. Les coups de feu ont suivi une altercation entre deux groupes, qui a débuté à l’intérieur de l’établissement licencié. Les quatre suspects ont rapidement pris la fuite à bord d’un véhicule de type utilitaire sport. Frederick Silva serait le conducteur du véhicule, qui a fui la scène en direction ouest sur la rue Saint-Jacques. Les enquêteurs ont identifié Monsieur Silva comme étant l’auteur de la fusillade.

 

Notre second criminel Parthasarathie Kapoor recherché pour agression sexuel sur enfant. 



Au début des années 2000, Parthasarathie Kapoor s’est installé à Montréal et a fondé une compagnie d’importation et d’exportation au nom de Kapoor Garments. Il s’est vite associé à des groupes religieux des communautés asiatiques et a profité du rapprochement avec des familles qui ont des enfants pour agresser plusieurs garçons âgés de 5 à 13 ans. Parthasarathie avait l’habitude de se filmer en train d’agresser sexuellement ses victimes et les menaçait de montrer les images à leurs familles si elles ne continuaient pas à avoir des relations sexuelles avec lui.

Parthasarathie est un citoyen de l’Inde voyageant mondialement. Les membres de sa famille et ses amis sont répartis dans plusieurs pays à travers le monde, dont le Canada et les États-Unis.

Parthasarathie a voyagé à l’aide d’un faux passeport canadien et a visité l’Inde, le Bangladesh, la Thaïlande, la Russie, le Canada (Ontario, Québec) et les États-Unis (New Jersey, Californie, Texas, New York).

Parthasarathie sait qu’il est recherché et il a évité son arrestation au Canada après avoir été prévenu par la parenté d’une de ses victimes. Il aurait pris la fuite vers les États-Unis et se serait rendu en Inde. Il a par contre été revu à Montréal environ six mois après cet épisode.

Parthasarathie fait l’objet d’accusations en rapport avec trois victimes, mais est soupçonné d’avoir agressé sexuellement plusieurs autres enfants. Il pourrait représenter un danger pour d’autres enfants.

 

Le troisième criminel est David Carrol recherché pour complot pour meurtre , complot de trafic , meurtre au 1er degré , trafic de stupéfiants  et gangstérisme.

David Carrol est un membre en règle de l’organisation criminelle Hells Angels.

En mars 2001, une vaste opération policière visait l’arrestation de plusieurs suspects pour meurtre, complot de meurtre, trafic de drogue, complot, participation aux activités d’un gang. Cette opération nommée Printemps 2001 a mené à de nombreuses perquisitions et arrestations, ainsi qu’à l’incarcération de plusieurs membres du groupe de motards criminalisés Hells Angels et d’un groupe affilié, les Rockers.

David Carrol est recherché en lien avec ces événements. Il est soupçonné d’avoir causé la mort de 13 personnes, d’une tentative de meurtre, de complot de meurtre, de participation aux activités d’un gang, de complot et de trafic de stupéfiants.

La période des accusations se situe entre les années 1995 et 2001.

 

Le quatrième criminel  est Sylvain Maheu recherché pour meurtre.



Le 26 juillet 2010, vers 23 h 54, Shaw-Lemmetti Guido et une autre personne déambulent sur la rue, près du 1832, rue Joliette à Montréal. Un suspect sort d’un Chrysler 300 M foncé et ouvre le feu en direction des deux victimes qui prennent la fuite sur la rue Joliette en direction nord. Près du 1875, rue Aylwin, dans la ruelle adjacente, Shaw-Lemmetti s’effondre atteint de projectiles d’arme à feu. Il décède quelques heures plus tard. Grâce à plusieurs témoins, le suspect est identifié positivement comme étant Sylvain Maheu. Un mandat d’arrestation pancanadien a été émis contre lui et malgré plusieurs démarches d’enquête, il n’a pu être localisé.

 

ATTENTION ces personnes sont dangereuses et peuvent être armées. Ne tentez pas de les intercepter vous-même.

Contactez le 9-1-1 ou 1-800 659-4264 ( centrale d’information criminelle ) 

 


Source: Sûreté du Québec