Le Kenya va instaurer la peine de mort pour les braconniers

Les braconniers de la faune au Kenya risquent la peine de mort, a annoncé le ministre du tourisme et de la faune du pays.

Les moyens de dissuasion contre le massacre d’animaux sauvages en Afrique de l’Est sont insuffisants, selon l’agence de presse chinoise Xinhua.



Ainsi, dans le but de conserver les populations d’animaux sauvages du Kenya, les braconniers seront passibles de la peine capitale une fois la nouvelle loi votée.

L’année dernière dans le pays, 69 éléphants – sur une population de 34 000 – et 9 rhinocéros – d’une population de moins de 1 000 – ont été tués.

Cette décision pourrait mettre le Kenya en conflit avec l’ ONU , qui s’oppose à la peine de mort pour tous les crimes dans le monde.


Crédit photo: Designed by Freepik